Aérothermie PDF Imprimer Envoyer

L'aérothermie, qu'est-ce que c'est ?

L'air, au plus froid de l'hiver contient des calories. Ce serait seulement à la valeur du zéro absolu (-273,15°C) que l'air ne contiendrait plus aucune chaleur. Ce qui veut dire, en théorie, que l'on peut récupérer ces calories jusqu'à cette limite extrême. Dans la réalité, la température sous nos climats ne descend que rarement au-dessous de -10°C. Des calories "gratuites" sont donc disponibles, même pendant les hivers les plus rigoureux.

L'aérothermie permet de capter cette énergie gratuite et de l'utiliser pour chauffer l'habitat. On utilise pour cela un système de transfert composé de deux éléments : une unité extérieure qui capte ces calories et une unité intérieure qui les restitue dans un circuit d'eau de type "chauffage central". Le transport de ces calories s'effectue par un fluide frigorigène qui circule entre ces deux unités et dont la circulation est assurée par un compresseur. Seule l'énergie consommée par ce compresseur et par celle du ventilateur extérieur est payante. En fonction de la température extérieure, elle ne représente que 25 à 50% de la puissance de chauffage distribuée dans l'habitation. Ce qui revient à dire que 50 à 75% de l'énergie utilisée pour chauffer sont gratuits puisque elle est puisée dans cette énorme réserve qu'est l'air extérieur.

Le principe de fonctionnement d'un chauffage par aérothermie

Une unité extérieure composée d'un ventilateur et d'un échangeur capte les calories dans l'air. La chaleur est transmise par le fluide frigorigène vers un générateur qui libère l'énergie nécessaire au chauffage. La chaleur est conduite dans la maison par un chauffage à eau chaude traditionnel.